Tutorial : techniques pour la photo de concert

Faire des photos de concert est une vraie drogue, lorsque l’on a essayé, on ne peut plus s’en passer. Il est souvent difficile de réussir parfaitement une photo de concert avec des conditions techniques souvent difficiles :

  • pour la lumière : souvent faible, changeante, à contre-jour…
  • pour le sujet : en mouvement, entouré de choses inesthétiques comme les micros, souvent mal placés pour nous photographes
  • pour l’environnement du photographe : parfois délicat, par exemple dans un concert punk, où il faut se mêler au public et se faire une place sans gêner personne.


Photo : Alain Grodard (Mass Hysteria – Le Nouveau Casino)

Les clés de la réussite

Rappelons pour commencer qu’une photo de concert est une photo comme une autre : la composition et la lumière restent bien entendu les premières clés de sa réussite. L’expérience est, dans ce domaine comme dans les autres, irremplaçable, ma progression se voit à vue d’oeil pratiquement à chaque concert. Bien connaitre son matériel et savoir comment il réagit aux conditions de prise de vue face aux choix techniques et également important. La réussite tient aussi à la ténacité du photographe : sur un concert entier, les moments les plus propices sont souvent rares, il faut être à l’affut et concentré jusqu’à la dernière minute !

No one is innocent

Photo : Alain Grodard (No one is innocent – La Cigale)

Les choix techniques

La difficulté principale des photos de concert et le manque de lumière, en particulier dans les petites salles, moins éclairées que les grandes.

Sensibilité

Le choix le plus facile à faire. Je procède de la façon suivante : je fais un test en choisissant 800iso (sensibilité où le bruit numérique de mon boitier est pratiquement imperceptible), si la vitesse obtenue est trop faible je monte en sensibilité, souvent jusqu’à 1600iso. Dans le cas de salles avec beaucoup de lumière, ou en extérieure de jour, rien n’empêche de commencer à une sensibilité plus basse (200, 400 iso…)

Balance des blancs

C’est une question délicate, les lumières de concerts étant multicolores, les couleurs sur les photos sont souvent pleine de surprise et très souvent trop rouge. En numérique le problème est, en particulier, le rouge qui passe très mal. Sur un boitier haut de gamme ayant une bonne balance des blancs automatique, comme sur un Canon 5D, autant rester au automatique, le résultat sera le plus près de la vérité, rarement exacte, mais que importe. L’idéale est de prendre les photos en RAW et définir manuellement la balance des blancs au post-traitement.

Mesure de la lumière

Chacun a sa méthode mais si votre boitier le permet je vous conseille la mesure spot (mesure à 3% au centre de l’image) car les écarts de lumière sont souvent très important sur un même sujet à cause des lumières très directives. Le plus souvent il y a un écart de plusieurs diaphs sur une toute petite surface comme un visage. Le but est d’éviter de surexposer une partie importante de l’image, très souvent le visage…

Cette photo, parle d’elle même : la partie gauche du visage est complètement sans lumière alors que la partie droite (cachée par la main) est surexposée. Dans ce cas, mon choix se porte sur l’exposition des hautes lumières (la partie la plus exposée donc) même si dans ce cas le résultat est à moitié réussi.

Photo de No One Is Innocent en concert à la Flèche d'Or

Photo : Alain Grodard (No one is innocent – La Flèche d’Or)

Priorité ouverture ou vitesse

On ne peut dissocier les choix de vitesse et d’ouverture. Il y a trois écoles :

  • choisir le mode « priorité ouverture » (« Av » sur les boitiers Canon, « A » sur les Nikon) : c’est le choix que je fais en choisissant l’ouverture la plus grande de mon objectif (souvent f2.8) car le manque de lumière reste une constante. De plus une grande ouverture permet de détacher le sujet du fond par le flou créé.
  • choisir le mode « priorité vitesse » (« Tv » sur les boitiers Canon, « S » sur les Nikon) : dans le cas où le sujet est en mouvement, on sait à l’avance qu’un temps de pose trop long crééra un flou à coup sur en dessous d’une certaine vitesse (1/60s, 1/100s…). Dans ce cas, on peut faire le choix de fixer sa vitesse et laisser au boitier le choix de l’ouverture. Il est aussi possible de choisir volontairement une vitesse basse pour obtenir un flou permettant de rendre le mouvement du sujet. La difficulté réside justement dans le choix de la bonne vitesse, seul l’expérimentation et les conditions du moment vous permettront d’arriver à un résultat satisfaisant.
  • choisir le mode manuel (« M » sur les boitiers Canon et Nikon) : avec de l’expérience il est possible de choisir le mode manuel si les conditions de lumière ne sont pas trop changeantes. L’avantage de ce choix est de gagner du temps au moment du déclenchement car il n’y a pas de mesure de lumière à faire. J’utilise ce mode très rarement par exemple dans le cas où la lumière est trop faible et que je veux saisir malgrès tout l’instant, en sous-exposant volontairement.

Certains boitiers permettent une priorité sensibilité qui me semble très intéressante car elle permet de rester dans la sensibilité la plus basse réduisant le bruit numérique.

Utilisation du flash

Je n’utilise personnellement jamais le flash : il est d’ailleurs interdit de l’utiliser dans les salles de concert même si certains photographes, amateurs ou professionnels, prennent la liberté de transgresser cette règle. Il est possible d’obtenir de bons résultats lorsque l’ambiance lumineuse est respectée, ceci implique de diminuer la puissance du flash et de ne pas rester en automatique. Le choix du flash est à mon avis à réserver dans des cas très précis, par exemple pour figer un mouvement tout en rendant l’impression de vitesse.

Photo : Valko

Les choix artistiques

L’instant décisif

La maitrise des paramètres techniques est primordiale pour réussir ses photos mais n’est qu’un moyen d’y arriver et le plus difficile reste à faire : faire une photo bonne techniquement ne fait pas une bonne photo. Il est courant d’avoir dans un concert d’une heure trente seulement quelques minutes où les conditions de lumière et de position des artistes permettent de faire de belles photos, encore faut-il choisir son moment pour déclencher, choisir la bonne expression du chanteur, la position du corps d’un musicien… La solution : de la patience et de l’entrainement pour choisir le bon moment. Il peut m’arriver de rester l’oeil rivé à l’objectif plusieurs minutes, en attendant qu’il se passe quelque chose de spécial.
Maximo Park @ Le Rock Dans Tous Ses Etats 2007

Photo : Alain Grodard (Maximo Park – Le Rock Dans Tous Ses Etats 2007)

La composition

Les règles de composition « classiques » restent bien entendu valables pour la photo de concert. Il faut veiller à ne pas couper un morceau d’instrument lorsque ce dernier fait partie de l’intérêt du sujet (guitare pour le guitariste par exemple).

Une composition exemplaire par sa créativité, la photo de Patrick Dewaere, la diagonale créée par le piano, tous les éléments sont réunis pour une photo réussie.

Photo : Rod|Le HibOO.com (Thomas Fevrier – Zebre de Belleville)

A l’opposé, évitez autant que possible les éléments perturbateurs et inesthétiques que sont les dispositifs divers d’une salle de concert : pied de micro, retours scènes… Leur placement n’est pas pensé pour les photographes et ils sont souvent un obstacle aux photos « épurées » mais sans micro, pas de concert !

Cette photo, par exemple, aurait été nettement mieux sans ces satanés micros qui dans ce cas ne sont pas utiles à la composition 🙂

Sling 69 - La Maroquinerie

Photo : Alain Grodard (Sling 69 – La Maroquinerie)

La lumière

L’intérêt des concerts est la belle lumière de la salle. Parfois difficile à capturer lorsqu’elle est changeante ou lorsque le sujet est à contre jour mais j’essaie de l’utiliser à mon avantage. Un contre jour est difficile à réaliser correctement mais donne des résultats intéressants.

Archive @ Furia Sound Festival 2007

Photo : Alain Grodard (Archive – Furia Sound Festival 2007)

Photo : Alain Grodard (Hank Pine & Lily Fawn – La Maroquinerie)

Photo : Rod|Le HibOO.com (Aaron – Bouffes du Nord)
!!! (Chk Chk Chk) @ Le Rock Dans Tous Ses Etats 2007

Photo : Alain Grodard (!!! (Chk Chk Chk) – Le Rock Dans Tous Ses Etats 2007)

Les plans d’ensemble, souvent négligés par les photographes, fonctionnent souvent bien également.

France de Griessen @ La Cigale, Paris | 16.10.2007

Photo : Alain Grodard (France de Griessen – La Cigale, Paris | 16.10.2007)

Mon Portfolio

Si vous avez aimé ce billet, abonnez-vous au flux RSS (ou par mail) d’autres tutoriaux seront en ligne prochainement…

123 Replies to “Tutorial : techniques pour la photo de concert”

  1. Bonjour Alain,

    Bravo pour ce tuto qui aborde avec justesse les grandes lignes du sujet.
    je voulais juste rajouter un élément à prendre en compte : dans de nombreux cas, les photos de sont autorisées que pendant les 3 premiers morceaux du concert, donc : etre réactif et pret au bon moment… :))

  2. Bonjour Didier,
    j’avais presque oublié les 3 morceaux 🙂
    Personnellement je fais souvent de petites salles ou je n’ai pas cette contrainte et je peux rester tout le concert. Et à mon dernier Olympia, j’ai eu la chance d’avoir accès à toute la salle, backstage et scène comprise pendant tout le concert 🙂
    Et bravo pour le travail sur PhotoScenique.com !

  3. merci 😉 pour le lien. Et le tuto.
    Je crois que tu as assez bien résumé les choses.
    Et effectivement souvent les 3 premiers titres, donc le rush pour arriver à rentrer qque chose de convenable…
    @plus
    ab

  4. Je trouve ça ridicule d’être limité à 3 titres (quand cela ne gène ni lu public, ni les artistes, donc pas le cas de l’Olympia par exemple puisque le public est assis), c’est difficile de faire quelque chose de bien. En tout cas je n’aime pas ça et ce n’est pas ce que j’ai envie de faire sur un concert. Cela dit, certains photographes pro préfèrent n’avoir que 3 titres pour rentrer plus tôt chez eux, ce que je comprends vu le temps passé pour peut être ne rien vendre…

  5. Bravo pour ce tuto !

    Par rapport aux objets qui peuvent « parasiter » la composition d’une photo, grace un progret technique nous avons la chance de ne plus avoir souvent de retour sur scene grace au monitoring In Ear 🙂

    Effectivement c’est plus répandu sur les grosses productions mais même dans des salles comme le Splendid de Lille ca arrive de plus en plus souvent qu’il n’y ait pas de wedges, donc ca aide !

    Enfin pour terminer je dirais qu’il manque juste la partie « matérielle » du concert, notamment les objectifs à grande ouverture, et aussi le boitier, actuellement le 5D marche plutot bien dans des conditions de lumieres difficiles, son AF est plus réactif en pénombre, et la gestion du bruit à 1600 iso est remarquable.

    Bonne continuaton et merci pour ces conseils !

    SéB

  6. Je trouve pertinents et clairs les conseils contenus dans ce tuto.
    Les images pour illustrer tes propos sont très explicites. :o)

  7. je n’utilise que le mode M 🙂 ca demande beaucoup de sport, c’est presque des changements toutes les secondes … mais j’aime sous exposer, sur exposer, bref, controler l’image … le probleme des modes pré-définis, bah … c’est qu’il prédéfinissent un résultat : sans doute y a t il + de photos réussies, mais le non-controle m’exaspere : c’est un peu comme ces premiers jeux videos en 3D, superbes, mais ou tu etais guidé par le scénario, sans pouvoir si tu voulais casser un mur, ou exploser ton co-équipier (les premiers resident evil, par exemple :)) Sinon le tuto est bien, meme si j’aurais abordé d’autres choses (les erreurs de photographes de concerts à ne pas faire par exemple, comme ne shooter que le visage du chanteur, savoir shooter les ambiances en plan large, souvent oubliées …)

  8. Merci d’être passé Rod !
    Tu a raison sur les modes automatiques, il y a deux façon de contrôler et maitriser ce qu’on fait :
    – utiliser le mode manuel : il faut une bonne expérience pour savoir quel résultat on va obtenir en fonction de la lumière existante et des paramètres que l’on choisi. Moi j’ai du mal, dans une salle à la lumière changeante, de savoir au jugé quel résultat va me donner un triplet, par exemple, 1/80s, f2.8, 800iso.
    – utiliser un mode auto : c’est la même difficulté, comment savoir quel résultat on va obtenir à l’avance ?

    Conclusion, il y a une solution en mixant les avantages des deux méthodes : se placer en mode manuel ET faire une mesure spot, voir de combien on est sur ou sous-exposé et faire son choix.

    Et effectivement, il y a plein d’autres choses à dire, je vais compléter mon billet 🙂

  9. je passais par là prendre quelques conseils juste avant de partir pour le concert de Renaud ou j’aurai la lourde tache de prendre des photos potables… voir bien si j’arrive à maitriser la lumière, la vitesse, la sensibilité et mes objectifs… c’est pas gagné mais merci pour tes conseils.
    pem

  10. Bonjour,

    j’ai une petite question. Lors de prise de vues régulieres dans une salle de concert, dois je utiliser une autorisation ou le fait d’accepter le photographe implique tacitement que je peux exploiter les images ?

    merci pour les eventuelles reponses,
    RS

  11. Cela dépend de ce que tu appelles « accepter le photographe ». En tout cas le mieux à faire, pour tout, est d’être accrédité. Sans accréditation ou autorisation écrite, il sera risqué d’exploiter les photos. Et pour finir, pour ceux qui veulent « exploiter » leur photos, c’est à dire les vendre : déclarer ce que vous faites, si vous voulez des informations sur le sujet, n’hésitez pas à demander ! 🙂

  12. Bonjour,
    Je fais de la photo en amateur depuis quelques annees et j’ai maintenant envie de comprendre et de pratiquer la photo plus serieusement.
    Je travaille dans l’organisation de concerts et je voudrais profiter de cette opportunite pour me specialiser dans la photo de concert.
    Pourriez-vous me conseiller un bon appareil photo abordable (pas plus de 1000 euros) ?
    Merci, Emmanuelle

  13. Bonjour Emmanuelle,
    je ne suis pas spécialiste pour du matériel dans cette gamme de prix et je ne connais que Canon, mais je dirais :
    – Canon 30D (ou son remplaçant qui doit sortir bientôt, le 40D) + objectif Canon 50 f1.8
    ou
    – Canon 400D + un transtandart genre Tamrom 17-50 f2.8
    (un peu plus de 1000€ chaque ensemble)
    ou
    – Canon 400D et Canon 50 f1.8 pour moins de 1000€

  14. Bonjour,

    Tout d’abord un grand bravo à tes magnifiques photos !

    « Petite » question technique:

    Je vais commencer à faire des photos de concert, j’ai un 350D avec un objectif transtandard sigma 18-200.
    Evidemment lors d’un concert il y a peu de lumières et mon objectif n’ouvre pas suffisament, donc obligé de descendre très bas en vitesse donc beaucoup de flou de bougé…
    Je souhaiterais acquérir une focale fixe avec une grande ouverture style sigma 30mn F1,4
    Que pense tu ce choix ? Est-il judicieux même si je suis conscient que je ne pourrai pas faire de portraits serrés ?

    Merci de ta précieuse aide.
    Amicalement

  15. Je ne connais pas le sigma 30mm. Je pense qu’un Canon 50 f1.8 serait un bon choix également et vu son prix ce n’est pas un gros risque à prendre.

  16. Très bien ce tutorial. J’adore la bonne utilisation de la lumière De bons rappels bien utiles. Je fais de la photo amateur et suis de plus en plus portée sur la photo de spectacle depuis 2/3 ans surtout que je suis passée au numérique. Le post traitement après prise en RAW est important. J’ai adopté le 135 mm f:2 depuis 1 an, il est magique ! associé au Canon 20D. je possède aussi le 70-200 2.8 Canon, mais c’est surtout le 135 que j’utilise. PAs accréditée et souvent pas autorisée, j’arrive à faire de bonnes photos mais inexploitables car interdites…dommage, j’ai réussi des trucs sympas au Chatelet (acoustique/Raphael), et aux Enfoirés, je souhaiterais faire un site pour répertorier tt ça, mais je risque quelquechose ?
    Merci
    LJ

  17. Je ne pense pas que tu risques grand chose, en tout cas tant que tu n’en fais pas d’usage commercial. Dans pas mal de petites salles on peut faire des photos sans autorisation, dans ce cas il n’y a pas de risque ; par contre pour de gros trucs comme les Enfoirés je ne sais pas…

  18. Bonjour,

    Il y a quelques années,j’essayais de prendre des photos avec mon Nikon Coolpix 995 mais les photos étaient très sombres,et comme je ne connais rien,j’essaye de trouver sur le pourquoi de ce résultat,c’est l’appareil? ou une mauvaise configuration?
    Merci

  19. Je viens de vérifier les caractéristiques du Coolpix 995 : il s’agit d’un bridge qui peu monter à 800 iso seulement, datant de 2001 (la préhistoire dans le domaine des APN). Difficile de dire pourquoi les photos étaient très sombres mais ce n’est pas vraiment un boitier idéale pour ce genre de photos. La plupart de mes photos de concert en salle sont prises à 1600 iso.

  20. bonjour,

    merci pour ce tuto. une petite question et la balance des blancs ? que dois-je choisir en concert? merci beaucoup

    aline

  21. Bonjour aline,
    bonne question, j’aurais dû en parler 🙂
    C’est une question délicate, les lumières de concerts étant multicolores, les couleurs sur les photos sont souvent pleine de surprise et très souvent trop rouge. En numérique le problème est, en particulier, le rouge qui passe très mal. Personnellement je suis en balance des blancs automatique, sur un Canon 5D…c’est ce qui passe le mieux. Sur d’autres boitiers je ne sais pas. Le mieux est de prendre les photos en RAW et de définir manuellement la balance des blancs au post-traitement.
    Sinon essayer une balance des blancs de type tungstène.

  22. re bonjour,

    une autre question que faut-il faire pour poser les droits réserves sur les photos que je fais ? et a quoi sert l’IPTC dans photoshop?

    merci

  23. Je ne comprends pas la 1ere question… Les informations IPTC sont des métadonnées qui permettent de décrire une photo pour faciliter leur classement et leur recherche dans le temps. C’est un standard universel utilisé en particulier par les agences photos qui doivent stocker des centaines de milliers de photos et faire des recherches.

  24. Bonjour,

    Merci de ces infos,j’avais essayer de prendre des photos lors d’un concert d’Hervé Vilard mais le résultat fut décevant,trop sombre,n’étant pas photographe de profession,je ne savais pas pourquoi?
    Maintenant grâce à vous,je comprend mieux,je n’ose plus utiliser mon appareil numérique.
    J’en profite pour vous féliciter de vos photos d’Hervé Vilard à l’Olympia!!En plus j’ai 2 amies qui apparaissent dessus,est ce possible de les avoir?

  25. Comme Rod, je suis souvent en manuel. J’arrive un peu en avance et je fais mes mesures pendant les essais de lumière. Ensuite, pouce sur la molette à l’arrière du boitié, index sur la molette du dessus et j’ajuste au fur et à mesure. Bon, c’est vrai, il arrive que je sois fatigué (comme pour le concert de Moksha), dans ce cas, je passe en mode priorité ouverture et je ne joue plus que sur la correction d’expo. J’aime bien le 3200ISO perso, il faut dire que j’aime bien le grain du 1DsMkII, j’ai donc pas peur d’en avoir sur mes image, le principale pour moi etant de transmettre (une émotion, une ambiance, peu importe, …). Voilà. En tout cas, il est bien foutu ton tuto.

  26. Merci pour ce témoignage Chris. Je connais un 3ième photographe de concert qui a la même méthode (n’est-ce pas Fabrice 🙂 )
    En tout cas je suis bien d’accord : la méthode importe moins que l’émotion.

  27. bonjour, je fais depuis quelques temps en amateur des photos de concert mais les acreditations sont tres difficile à avoir avez vous un filon pour décrocher ces ameux sésames???

  28. Bonjour TomA
    Il y a deux possibilités pour obtenir des accréditations : représenter un support (web ou autre) ou le faire tout seul avec un bon book et quelques contacts 🙂
    Je n’en dirais pas plus ici mais je te réponds par mail…

  29. Bonjour,
    Très bon tutoriel 🙂
    J’ai une question concernant l’objectif: lequel vous pouvez me conseiller pour une utilisation dans des petites salles, j’ai un Nikon d80 avec un 18-135 f3.5 et un autre de 80-300 f2.8, mais avec celui-ci je n’ai pas assez de recul, je suis trop près. Y t’il un model plus adapté ?
    Merci pour votre réponse.

  30. Je ne connais pas le matériel Nikon mais, sans prendre le risque de me tromper, dans une petite salle (souvent synonyme de « peu éclairé »), un 50mmm f1.8 est une valeur sure 🙂

  31. Trés bon tutos :).
    Je commence d’ailleurs des photos de concert avec un matériel plus « pro » que le précédent (j’ai un canon EOS 350D) et donc ces petites précisions techniques me sont bien utiles! merci 🙂

  32. Bonjour

    Merci pour ces précieux conseils, je vais essayer de les mettre en pratique dès ce soir pour le concert de No One is Innocent (limité à 3 titres) ! En tout vos photos donnent envies. Merci aussi à Didier Alias Gloubli une autre référence lui aussi qui m’a permis de découvrir ce site.

    Tchao

    Laurent

  33. Un grand merci ! Si je l’avais lu plus tôt j’aurais fait moins d’erreurs et d’essais souvent infructueux. Merci encore.

  34. Bonjour,

    J’adore faire de la photo en concert. Serait il possible que vous me donniez des conseils sur mes photos ? J’ai décidé de m’investir plus dans cette passion et je me posais la question aussi des accréditations. Avez vous des conseils pour en obtenir?

  35. Ameline, je veux bien te donner des conseils sur tes photos mais faut me donner un lien vers ton site ou me les envoyer par mail 🙂
    Pour les accréditations mon conseil est d’avoir un niveau « minimum » en photo avant d’en demander 😉

  36. Salut Alain!

    Tout d’abord je tiens à te féliciter pour ton travail que j’apprécie tout particulièrement car tu vas souvent aux mêmes concerts que moi sauf que moi j’y vais en spectateur. (J’ai enfin retrouvé l’inconnu au 70-200L de la maroquinerie lol)

    Je fais moi même un peu de photos de concert mais bon
    c’est pas avec mon 400D et mes optiques bas de gamme que je vais arriver à quelque chose. Ma question est la suivante: Je suis à la recherche d’un transtandard qui ouvre à 2.8 constant qui de préférence serait compatible avec les capteurs FF (mon rêve étant d’acheter un 5D ou plutôt son petit frère d’ici là…)
    Pour le moment j’ai le 50mm f/1.8 dont je suis pleinement satisfait mais sur un APS-C ça fait un peu long tout de même!

    Si tu pouvais jeter un petit coup d’oeil à mes photos ce serait sympa aussi, je te les met par ordre chronologique:
    http://www.eos-numerique.com/forums/f41/concert-uncommonmenfrommars-10-03-07-a-32132/
    http://www.eos-numerique.com/forums/f44/essais-50mm-f-1-8-ii-46902/
    http://www.eos-numerique.com/forums/f41/myhybris-57783/

    Comme tu peux le voir on me reproche souvent des cadrages mal adaptés, si tu pouvais me donner quelques conseils sur ce point là ce serait génial.

    Encore bravo pour ton travail et d’avance merci pour ta réponse.

  37. Bonjour Nej,
    alors ce n’est pas moi qui avait un 70-200 à la Maroquinerie (au concert d’Uncommonmenfrommars je n’avais pas encore cet objo, j’ai fait tout le concert avec un 100mm !).
    L’objo idéale est à mon avis un 24-70 (le Canon étant le top mais un équivalent peut faire l’affaire si ton budget est limité), en particulier sur un APS-C. C’est d’ailleurs mon prochain achat.
    Tes photos sont très bien, en particulier la gestion de la lumière. Pour la composition, comme je le dis en intro de ce tutorial, ce n’est pas spécifique à la photo de concert ; je suis sur que tu trouvera plein de conseils sur le web. Ce que je peux donner comme conseil, au delà des « règles » de composition, c’est de regarder le travail d’autres photographes et de t’en inspirer, comprendre comment ils font et faire comme eux. C’est super simple en fait 🙂

  38. Merci pour ta réponse!

    En effet les séries L relèvent plus du rêve pour moi pour le moment… Mais l’équivalent DG chez Sigma me conviendrait bien (et à mon porte monnaie aussi!).
    Je pensais à autre chose. Selon ton expérience, est-il mieux d’avoir un objectif stabilisé n’ouvrant qu’à 4 ou un non stabilisé ouvrant à 2.8? Le mieux étant bien sur les deux mais bon… un 70-200 f/2.8 IS c’est pas donné! Moi je pensais plutôt à une comparaison entre par exemple un 24-105L f/4 IS et un 24-70 f/2.8? Bon vu que tu as déjà le 24-105 et que tu veux acheter le 24-70 je crois connaître ta réponse…
    Autre question, la différence entre le 50 f/1.8 (déjà très bon) et le 50 f/1.4 USM (encore meilleur apparemment!) est-elle si énorme que ça? et est-ce que ça vaut le coup d’acheter le 1.4 alors que j’ai déjà le 1.8?
    Je vais suivre tes conseils pour les compos, en espérant que je m’améliore!

  39. L’IS ne sert à rien en concert (peut être un peu sur les longues focales >=200mm) vu que les sujets sont en mouvement.
    Pour le 50, j’ai eu un 1.8 et maintenant un 1.4, contrairement à certains, mon exemplaire et un deuxième que j’ai testé, à un autofocus moins rapide que sur le 1.8 (je sais c’est surprenant). Donc mon conseil, si tu a le 1.8, cela ne sert à rien de passer au 1.4.

  40. Et bien merci beaucoup pour toutes tes réponses, bonne continuation à toi, continue à faire toujours d’aussi belles photos. Et qui sait peut-être à un futur concert! je viendrais d’espionner discrètement. lol

  41. Bonjour.

    En effet, les concerts….ca devient une drogue….et c’est chaque fois différents, ambiance, lumière, moments,….chaque fois un régal.

    J’ai bien aimé votre explication, le passage à travers de tous les points importants,….c’est très bien expliqué et très bien arrangé.

    En plus….de très belles images, de superbes moments…. BRAVO

    MERCI

    Fred

  42. Bon je vais être limité par mon petit bridge alors. Son 1200 iso provoque vraiment trop de bruit à mon goût.
    Et si les couleurs ne sont pas belles ? Passage au noir&blanc ?

  43. Exactement. Mais le bruit ce n’est pas grave, cela dépend des boitiers bien sur, mais personnellement je n’y touche pas, c’est intéressant de ne pas avoir que des photos super lisses…

  44. Bonjour !
    Vraiment intéressant ce tuto, merci !
    J’ai un concert prévu au Zénith en mars, j’aimerais prendre mon reflex comme j’en ai l’habitude pendant les concerts plein air, sauf que là c’est une salle et l’appareil est interdit. Comment obtenir une autorisation ? Je peux entrer avec la carte photographe de la fédération ?
    Je préfère me renseigner que d’y aller et me faire confisquer l’appareil et perdre ma 1ère place (car j’arriverai bon heure)
    Merci pour la réponse
    Emmanuelle

  45. Bonjour Emmanuelle,
    comment obtenir une autorisation : demander au label est une bonne piste mais dans ces grandes salles les autorisations sont données au compte-gouttes… Bon courage.

  46. Salut!!

    Exellent de tuto!!
    Je me suis payer recement un EOS 40D avec un 17-55 f2.8 IS USM.
    Et je me lance dans la photo de concert. Pas evident!
    Hier soir j’ai fais mes premieres photos de scene avec mon nouveau materiel.
    Dommage que j’avais pas lu ce tuto avans j’aurais fais moin d’erreur!! J’ai tout fais en manuel.
    1/60 2.8 et entre 400 et 800iso.

  47. Salut!

    Alain j’ai regardé tes photos sur le site. C’est vraiment exellent, magnifique!
    C’est vraiment ce type de photos que j’aimerais prendre sur le même genre de scène (Queen of the stonage par exemple).
    Pour le prochain concert, je vais esseyé au max d’appliqué tes conseils.
    Voila je laisse quelque lien vers des photos que j’ai prise hier soir.

    http://i214.photobucket.com/albums/cc13/yellow-bastards/IMG_0155.jpg

    http://i214.photobucket.com/albums/cc13/yellow-bastards/IMG_0132.jpg

    Dite moi se que vous en pensé, tout les conseils sont bon à prendre!!

    Merci! @+

  48. Bonjour,

    Je dirais bien que le tuto est super interessant et les photos tres belles, mais ca a deja ete dit, a tres juste titre.

    Et,

    Je vais donc poser mes 2 p’tites questions :

    1. Un stabilisateur d’image integre au boitier (du Sony Alpha 100, par exemple) est-il vraiment un plus ?

    2. Sinon, je suis plutot Canon (vu que mon argentique en etait un), et j’hesite entre le boitier 400d (moins cher) avec une meilleure optique (plus chere), ou le boitier 40d (plus cher) et une optique moins chere. Je me demande surtout la difference entre les deux au niveau du bruit si on pousse la sensibilite (d’autant que pour le 40d, ca peut aller jusqu’a 3200)

    Merci beaucoup
    A bientot

  49. Bonjour Rebecca,
    les compliments sont toujours les bienvenus. D’ailleurs sur plusieurs dizaines de milliers (!) de visiteurs sur cette page, cela fait très peu de remerciements 🙂
    Pour répondre à tes questions :
    1) pour des photos de concert : pas vraiment vu les vitesses utilisées (souvent moins de 1/100e) car les sujets sont en mouvement et le flou ne vient donc pas d’un flou de bougé (du photographe). Et puis depuis des décennies on s’en passe très bien. On appelle cela du marketing et chez Sony ils sont forts ! En fait, le mieux est de faire le test…
    2) Niveau bruit la différence doit être minime. La vraie différence entre les deux est le viseur et l’ergonomie. Avec un 40D on a un « vrai » boitier et un viseur correcte. Le boitier du 400D fait plus jouet et le viseur est vraiment petit. Aujourd’hui je conseillerais d’acheter un 30D d’occasion et un bel objectif.

  50. Bonjour,

    Vous pouvez peut être m’aidé: Je possede depuis peu un Canon D40 avec une optique 17 55 IS USM 2.8 canon.
    Je fais des photos de concerts (Je n’ai fais que deux concert avec cet APN) et j’ai un flou persistant. Je ne trouve pas les bons reglage. J’ai esseyé en AV mais il me selectionne une vitesse trop lente (1/15 par exemple).
    Alors hier soir j’ai fais en manuel 1/60, iso 800, ouverture 2.8.
    Mais toujour un leger flou, j’en ai quand même des bonnes mais j’ai quand même un problème avec mes règlages. Est ce que tu peux me conseiller.
    Et pourquoi la lumière de scène rouge tue les photos?

    Merci! A bientot!

  51. Bonjour Nicolas. J’imagine que le flou vient des sujets qui bougent, à 1/60 c’est normal. Tu aurais pu passer à 1600iso et gagner une vitesse. Pour le rouge, je ne sais pas 🙂

  52. Bonjour,

    J’ai depuis peu le Canon EOS400D avec l’objectif EFS 18-55 mm. J’ai essayé de prendre des photos à un concert, et là, sans le flash, mes photos étaient sombres, presque noires! Pourtant, quand je regarde les réglages préconisés, je me rend compte que j’avais vu assez juste de ce côté là. Mais malgré une bonne lumière, et j’étais vraiment devant la scène, sans flash, ça ne donnait rien! Est-ce mon objectif ou un problème de réglages ? Merci d’avance pour une éventuelle réponse, j’ai vraiment tout essayé et ça n’a pas fonctionné, mais comme je débute j’ai probablement fait une erreur!

  53. Effectivement…! Je vais essayer de revoir ça la prochaine fois! Merci beaucoup!

  54. Merci Alain pour cet excellent tuto.
    Faisant moi-même pas mal d’images de concerts, je sais ô combien il est difficile de bien réussir ses photos. Les tiennes le sont
    Bravo et merci

  55. Salut Alain, je confirme, tu fait de super photo, merci pour tt c’est conseils, je peut confirmer que tu n’as pas fait ce tuto pour rien!
    Marine, J’ai le mm boitier que toi, et le mm probleme, si tu la résolut… je continue a tester mes réglages..

  56. C bon, Plus de probleme.. Quelques fois, il suffit de refléchir… j’ai tendance a l’oublier.. Salut!

  57. Bon tuto effectivement ,

    la poisse que je rencontre assez souvent c’est l’effet « fumée » sur la scene qui une fois allumé peu donner un bonne effet et des fois un voile qui cache l’entiereté de la scène du a une surexposition de la lumière sur la « fumée » …

    Je suis nikon pour l’instant et vais tester un canon mark II sur un concert bientôt ….

    j’espère avoir suffisamment de temps pour apprendre les rudiments de ce boitier …

  58. Encore une chose , j’ai beaucoup de mal a prendre des photos des batteurs une vrai chasse entre les chanteurs guitariste etc…

  59. Bonjour Alain et tout d’abord merci pour ce tutoriel éclairant.
    Personnellement je travaille en position « priorité ouverture », n’ayant pas encore d’objectif ouvrant par exemple à 2,8 (pour info, j’ai un pentax K 100 + 18/55 3,5/5,6 + sigma 70-300 4/5,6). Vu que je couvre principalement des concert de rock, et pour éviter les flous, je suis obligé d’attendre qu’il y ait un minimum de lumière pour shooter. L’œil dans le viseur, j’attends que la vitesse soit la plus importante pour avoir une image nette, sauf quand je souhaite faire un effet spécial. J’insiste sur un point que tu as développé: l’expérience est très importante pour aborder un concert, et je vois mes propres progrès depuis quelques mois que je shoote régulièrement.
    Pour moi il est important de shooter en RAW, et ce pour pouvoir revoir l’exposition en post traitement. Certes ça prend plus de place dans la carte mémoire mais pour une carte SD de 2GO par exemple, je peux prendre environ 170 photos, ce qui est suffisant.
    J’aimerais tout d’abord avoir ton avis sur mes photos de concert, et pour cela je t’invite à visiter ma page flick-r (http://www.flickr.com/photos/25311946@N06/sets/72157604458317809).
    Ensuite j’aimerais avoir quelques précisions sur « vendre ses photos ». En pratique comment ça se passe? Faut-il démarcher les magazines, les assos…? Combien se vend un photo (en moyenne)?

    Merci de tes réponses et du temps que tu consacres à ce tuto!!
    A très bientôt,
    Pierre

  60. Salut Alain.

    tes photos sont très belles.

    Aurais-tu un appareil photo numérique compact à me conseiller pour prendre des photos lors des concerts, avec un stabilisateur optique bien sûr, une bonne lentille, avec lequel on peut zoomer lors des vidéos, et pas trop cher non plus ?

    merci pour tes conseils, car je ne m’y connais pas beaucoup.

  61. Bonjour Leila. Alors en compact je n’y connais rien de rien, donc je ne peux malheureusement pas t’aider. Je pense qu’ils se valent tous plus ou moins de toutes façons.

  62. hey salut !!!!
    J’ai une question , en se qui concerne les accréditations , il faut s’adresser plutot aux tourneurs ?? ou aux maisons de disques ??
    Car marre de jouer au chat et a la souris avec la secu.
    Cool ton tutorial !!!

  63. Bonjour et félicitation pour les photos… je fais également des photos de spectacles et concerts, concourts de chant… et j’aurai aimé un avis extérieur à mes amis… http://WWW.PHOTOSGG.BE
    j’ai également un livre d’or ou vous pouvez y mettre vos impressions et peut etre des conseils…

    Merci d’avance…

    Gaetan GILLET
    http://www.photosgg.be

  64. Super cette idée de tuto !

    Je me suis lancée dans la photo il y a peu (raison budgétaire) et je me suis aussi découvert une véritable passion pour les photos de concerts. J’apprends petit à petit à progresser seule.

    Si tu le souhaites, et si tu as un peu de temps, je t’invite à jeter un oeil à quelques unes de mes photos sur

    http://www.myspace.com/lesphotosdeyassmine

    Je suis très en demande de commentaires et de conseils de personnes plus expérimentées que moi ! ça m’importe beaucoup !

    D’avance merci pour ton temps.. et ecore merci pour ce tuto !

    Y-R.Y

  65. Hello,
    magnifiques photos, magnifique blog, et très bon tutorial, merci de nous faire bénéficier de ton expérience.
    J’espère que j’aurai eu le temps d’assimiler tes conseils avant mon prochain concert !

    => jte mets dans mes favs 😉

    a +
    Baptiste

  66. Salut, je fais beaucoup de concert et ai fais l’aquisition il y à peu d’un Brige expert, en l’occurrence le Fuji S100fs, j’ai encore pas testé en concert mais les reglages sont les memes ? Tu pense que je pourrai obtenir un résultat comparable à un reflexe bas de gamme ? En tout cas ton article est impecable, j’en louperai surement moins à mon prochain concert 😉

  67. Bonjour Antoine. Je n’ai jamais utilisé de bridge donc je ne sais pas trop.
    Ce qui est important c’est la mesure de la lumière, l’idée est qu’il ne faut pas exposer trop longtemps comme les compacts le font en mode automatique dans une ambiance sombre. Donc soit ton bridge est capable de faire la lumière correctement, soit tu procèdes en faisant quelques essais et tu te mets en mode manuel : le résultat sera aussi bon.
    Pour la qualité d’image (en particulier le bruit numérique), là c’est un peu moins bon qu’un reflex mais ce n’est pas très grave, cela n’empêche pas de faire de bonnes photos.
    De plus, si tu regardes mes photos, tu vois que sur certains concerts faits dans des salles très sombres, je suis obligé de monter en iso. Résultat j’ai beaucoup de bruit, même avec un reflex haut de gamme.
    Est-ce gênant ? Je ne trouve pas 🙂

    Aujourd’hui même, j’ai vendu plusieurs photos de Yael Naïm prisent à la Boule Noire (pour une publication d’un livre sur elle), ce jour là j’était à la limite de mon boitier niveau lumière, les images sont un peu bruitées mais pas trop mal réussies finalement 🙂

  68. Merci pour cette réponse, avec mon bridge je peu faire du tout manuel donc j’devrait pouvoir faire quelque chose de pas mal. bonne continuation 🙂

  69. Je naviguais sur photofloue.net et j’ai vu l’article sur le HibOO, qui m’a renvoyé sur cet article que j’avais lu il y a un tout petit plus d’un an! Juste un petit signe de mon passage et pour remercier de cette lecture qui à l’époque m’avait été fort utile!

  70. Bonjour,

    Je suis rédactrice pour un magazine musical, et me suis laissée tenter par la photo de concerts. Bien que parfois désespérée et souvent déçue, j’y trouve énormément de plaisir. Merci pour ces instructions, claires et accessibles au néophyte, que je tenterai scrupuleusement d’appliquer pour mes prochains essais.

    Bonne continuation!

  71. bonjour,

    petite question. j’ai fait des photos en amateur d’un concert de jazz et aujourd’hui on m’achète 19 photos de ce concert. Quelles sont les démarches en tant qu’amateur pour vendre mes photos

    merci d’avance

    aline

  72. Bonjour Alain

    Voilà pour ma part, j’ai des milions de question à poser…
    je suis photographe autodidacte et donc je bloque sur certains trucs!!!
    je travaille la photo de concert (je bosse dans salle de spectacle) et le virus m’a tres vite contaminé. j’ai un appareil pas haute de gamme mais je fais avec (canon EOS 350) mais je ne suis pas satisfaite, il manque quelques chose, j’ai besoin d’un avis critique qui me dise ce qui ne va pas et je suis tombé sur votre site…. alors si possible HELP!
    merci par avance

  73. Bonjours, vos photos sont superbe.
    J’ai une question à vous posez, j’ai un appareil numérique nikon semi pro avec 2 objectifs et je ne sais pas le quel utilisé. L’un fait 18-55mm f :4 et l’autre 55-200mm f :5.6 en sachant que je serai dans une grande sale ou il y a s’en doute un espace de libre entre le publique et la scène. Qu’elle objectif est préférable ?

  74. Pour la focale, probablement le 55-200 si c’est une grande salle. Par contre f5.6 ça ne va pas être facile, je ne connais aucune salle où on a autant de lumière !

  75. je me doute bien, mais je n’ai pas de meilleur objectif pour linstant donc faut faire avec… :s
    merci pour la reponse.

  76. Salut!
    Le problème c’est que les objectifs pour les concerts sont souvent très cher.
    Pour ma part j’utilise un 17-55 f2.8 is usm sur eos 40d. Les résultat peuvent être excellent à condition d’être tout près du sujet.
    Quelque conseil:
    Le flash tue les lumières de scène et est interdit dans certain cas.
    Donc faut tout faire en manuel.
    Pour ma part le réglage autour duquel je tourne c ca:
    1/80 pas en dessou
    iso 800
    f 2.8
    sur le canon je me met en mode AI servo.
    et je fais facile 500 photos par concert.
    les bons moments avec les bonnes lumières faut être prêt.

  77. Hello Nicolas,
    500 photos par concert : je ne pense pas que ce soit un bon conseil 🙂
    Sauf si les conditions sont vraiment extrêmement difficiles, je conseille plutôt de soigner ses cadrages, d’attendre les bons moments et de faire un minimum de photos.

  78. Salut!
    T’avais raison la photo de concert ça devient une drogue!
    Je ne rate pas une occasion! Je fais beaucoup de photo dans une salle pas très lumineuse c’est vraiment pas évident et je ne suis jamais vraiment satisfais de mes photos.

    je me permet de mettre une photo je ne sais pas si ça va marcher…

  79. Bonjour !!!
    Tout d’abord bravo a l’auteur de ces trés belles photos! et merci pour les conseils!
    je voulais avoir un petit conseil si sa ne vous dérange pas ? je suis débutante en photo je suis attirée par les photos de concerts et de people, (donc oui presse a scandale de préfèrence) je m’en tiens pour le moment a un Canon 40D et Canon EF-S 17-85mm f/4-5.6 IS USM pour l’objectif, apparement l’ouverture reste faible ! je voulais avoir votre avis sur quelle boitier je devrais acheter et quelle objectif par rapport a mon style de photo (donc plus paparazzo et photo de concert)
    Merci d’avance !

  80. Bonjour,

    déjà bravo pour les photos, et merci pour les conseils :o)
    C’est vrai que la photo de concert est une activité sympa, les photos peuvent parfois rendre vraiment bien. La difficulté pour moi c’est de réussir à rentrer dans la salle avec mon sac et mes objectifs 😉 Heureusement les petites salles sont moins regardantes. J’ai fini par mettre une poignée de mes clichés sur flickr :

    http://www.flickr.com/photos/thetmes/sets/72157615159391030/

    je serais content d’avoir des remarques / critiques !
    Côté matos je suis depuis passé au K10D puis au Pentax K20D, je n’utilise pas d’objo autofocus (n’en ayant pas de bonne qualité) mais des optiques manuelles, qui valent une (grosse) bouchée de pain, Pentax 50mm f1.4, Tamron SP 180mm f2.5 (bon lui c’est plutot 300€), Jupiter 85mm f2.0, je shoote bcp car la MAP est difficile mais on obtient de bons résultats en amateur 🙂

  81. Je dirais qu’on peut rapidement avoir des photos sympas en concert mais pour progresser il n’y a qu’une solution : faire un maximum de concerts. Personnellement je progresse par paliers, mes 50 premiers concerts, les 200 premiers, les 500 premiers… et je suis toujours loin du compte, patience 🙂 Et si je peux te donner un conseil, c’est de progresser dans un autre domaine, pour moi le portrait est la base de beaucoup de choses en photo. Et puis travailler au grand angle, jouer avec les lumières, essayer de rendre l’atmosphère du soir, saisir les instants minuscules où il se passe quelque chose, expérimenter, tenter des choses…

  82. Bravo pour le parcours et merci pour les conseils ! Je m’en suis d’ailleurs inspiré pour mes premières photos live :
    http://www.flickr.com/photos/salival/sets/72157604734176042

    Je trouve le résultat pas trop mal pour un début avec un Canon 400 et l’objectif de base, mais j’ai dû les retoucher car l’éclairage était trop faible.

    J’ai donc bien pris note du Canon EF 1,8/50 mm pour obtenir un meilleur résultat (en plus le prix est raisonnable), mais comme on ne peut pas zoomer avec, cela doit poser problème en concert, non ? Existe–t-il un objectif qui combine les deux pour un prix qui ne soit pas exorbitant ?

    De plus, j’ai réussi à avoir une accréditation jusque-là, mais je voulais savoir si on pouvait entrer sans problème avec un reflex dans des salles comme la Maroquinerie, l’Elysée-Montmartre ou le Bataclan ?

    Encore merci !

  83. Les photos sont pas mal pour un début, il faudrait bosser un peu plus le post-traitement, c’est ce qui fera la différence….
    J’ai fait mes 50 (ou 100 ?) premiers concerts avec un 50 et un 100mm, un zoom n’est pas indispensable. Un grand angle par contre est « utile ». Il existe chez Canon un 28 1.8 pas mal du tout et pas trop cher.

    Pour les accréditations dans les salles citées, la réponse est non. Sinon il y aurait des bataillons de photographes 🙂 Donc bravo pour avoir fait la démarche de demander une accréditation, c’est à mon sens une démarche indispensable pour le respect des artistes et du public.

    Et merci pour le retour !

  84. Bonjour, et merci pour ce tutoriel, j’avais besoin de quelques éléments !!

    Depuis quelques mois je me lance dans la photographie de concert, au départ avec un numérique basique, puis un bridge et me voilà équipée d’un reflex numérique sony alpha 300 avec objectif 18-70 et 75-300 que pour l’heure je n’ai que guère utilisé

    J’ai mon myspace : myspace.com/akanephotos et je bosse pour le site zikannuaire.com pour lequel je fais des interview + compte-rendu de concert et pour moi le mois d’avril est plus que plein.
    J’ai réussi à obtenir des accréditations officielles, ça me fait stresser mais j’ai hâte !! Ce mois ci : La Phaze, Les Hurlements d’Léo, Les Fils de Teuhpu, La Rue Kétanou et Cali, le mois prochain Tété et Tryo apparemment donc pfiou moi qui sort de nulle part et qui aime juste les photos et les concerts, ça fait tout drole !!

    Quel logiciel de retouches utilises-tu ? Perso j’y connais rien donc mes photos sont brutes de décoffrage, telles quelles ont été prises sur le moment (juste éventuellement un passage au noir et blanc)

    On me dit souvent « tu penses que tu pourrais en vivre ? » euh je dis toujours non car j’ai l’impression qu’on m’octroie toutes ces accréditations parce que c’est bénévole derrière et que je ne vend rien, mais y’a t il vraiment un moyen de se faire un peu d’argent de poche ? et si oui par quel biais ?

    Merci pour tes réponses et tes conseils !

    Carine.

  85. Permets moi de te répondre par cette parabole : « Je suis gourmand et j’adore faire des gâteaux, des cakes et des desserts en général. J’ai voulu me faire un peu d’argent de poche en en vendant quelques uns, oh pas chère hein, je ne suis pas un pro de la pâtisserie, je fais ça pour m’amuser, et là ya le pâtissier de ma rue qui la super mal prit, disant que lui il paye des taxes, qu’il a une boutique et qu’il doit se lever tous les jours à 3h du mat pour bosser, blablabla… ». Je ne comprendrais jamais pourquoi en tant qu’amateur vous voulez gagner de l’argent avec votre passion. Pour le post-traitement, je n’en parle volontairement pas car c’est exactement comme les choix de prise de vue (dont je ne parle pas non plus), c’est une question de vision, de choix et je ne peux pas décider à ta place de ce qu’il faut faire comme post-traitement. Pour ceux qui veulent voir de belles photos de concert, un seul site : Rock Me Up !

  86. pourquoi je veux gagner un peu d’argent de poche par ma passion ? tout simplement parce que les temps sont durs et que j’ai une famille à nourir… et certaines personnes font de leur passion leur métier, il n’y a rien à blâmer pour ça il me semble…

  87. Merci Alain pour tous ces conseils précieux. En ce qui concerne Carine, pourquoi essayer d’en vivre ?? Et puis déjà est-ce que les pros arrivent toujours à en vivre ?? Avec l’avènement du numérique, n’importe quelle personne lambda rêve de devenir photographe comme une petite fille pourrait rêver de devenir chanteuse…
    Quand j’allais dans les squats (il y a environ 6 ans) prendre des photos avec mon eos 33, j’étais toute seule, je restais dans mon coin et j’essayais de ne gêner personne… depuis le numérique, c’est parfois le cauchemar et ça me donne presque envie d’arrêter tellement c’est saoulant de voir cette horde de photographes dont certains amateurs irrespectueux des autres collègues ou du public…
    Personnellement, je fais aussi des photos et je n’ai pas la prétention de dire que j’égale un pro même si j’ai du matos de pro… je fais juste ça par plaisir… car c’est un vrai métier et l’œil ne fait pas uniquement la différence… il suffit de lire cet article… le matériel professionnel demande une vraie connaissance de son boitier et je m’en rends compte à chaque fois que je prends des photos !!

  88. Merci Alexandra.
    Je pensais que c’était clair, mais en fait non : c’est absolument impossible de gagner sa vie en faisant des photos de concerts !! D’où ma réaction quand des photographes font des photos de concert pour leur plaisir et veulent les vendre….

  89. Merci pour ce tuto. Il est clair, efficace et agréablement illustré.
    J’ai commencé à faire des photos de concerts et j’avoue que c’est une véritable drogue.
    Il y a encore quelques temps, j’allais aux concerts de mes artistes préférés et à côté, je faisais des photos. Allier les passions est un pur bonheur.
    Encore merci pour ces précieux conseils.

    PS : puis-je vous faire parvenir mes photos (le lien je veux dire) afin d’avoir un avis d’expert ?

  90. juste un grand merci et un grand bravo pour cette mine d’infos!!
    je n’évolue pas vraiment dans le même domaine, mais il ce trouve que j’ai une bande de potes musicos qui mon gentiment demandez de leurs faire une petite compo alors me voilà à la pêche aux infos et vraiment je ne suis pas dessus très très bon tuto.. et de très belles photos ; )
    je vous laisse le lien de ma page myspace si jamais l’envie vous prends de jeter un coup d’oeil à mes travaux un avis pro est toujours bon à prendre..
    à tiens une petite question vous me conseilleriez plutôt le 50 f/1.8 ou bien le 28 f/1.8
    je sais que la différence n’est pas énorme mais vous avez cité ces deux références.. le 28mm me semble plus polyvalent nan??
    merci par avance.

  91. Re bonjour
    voilà j’ai une petite question un peu plus technique en cherchant des renseignements sur les différents objectifs conseillé sur ton site je suis allé faire un tour sur le site de nikkor car j’ai un D300
    et je tombe la dessus..
    pour un  » AF-S NIKKOR 50 mm f/1.4G  »
    il y est dit  » Objectif 50 mm standard (équivalent 35 mm : 75 mm lorsqu’il est utilisé dans un reflex Nikon de format DX)  »
    le D300 étant au format DX sauf erreur de ma part, sauriez vous me dire si c’est valable pour un  » AF 50 mm f/1.8D  » ou encore pour un  » AF 50 mm f/1.4D  »
    à aussi au sujet de ma question précédente mon choix est fait !!! entre 150euros pour l’un et 450euros pour l’autre le choix fut plutôt simple.. ; )
    merci.

  92. @ steve : sur un capteur APSC, le 28 est peut être plus polyvalent, sur un capteur full frame, je préfère un 50

  93. dso pour cette question je pense avoir compris..
    APSC grossira n’importe quels objectifs c’est bien sa??
    donc un 30mm sur l’APSC « grossit » autant qu’un 50 mm sur le Full Frame.
    merci d’avance pour votre réponse

  94. j’ai trouvé réponse à ma question encore désolé pour cette question idiote mais comme j’aime le dire : « mieux vaut passer pour un âne cinq minutes que de l’être toute sa vie ! »
    et à toute fin utile un 50mm concu au depart pour du 24×36 dit « full frame » devient un 80mm sur capteur aps-c (x1.6) ou 65mm sur aps-h (x1.3).

  95. Je decouvre votre tuto sur les concerts, merci pour tous ces details. Je fais beaucoup de photos de concert dans les petites salles (MJC and co) et le gros probleme reste surtout la balance des blancs (et cette salo…ie de rouge) .Avant j’avais un pentax k100d et je m’en sortais tres bien avec l’option tungstene (pas question de faire du Raw, APN etait trop lent), depuis j’ai achete un d300 (ben oui, il faut se faire plaisir des fois) et meme en mode tungstene le rouge bouffe toutes mes photos, j’arrive pas a trouver les bons parametres. Merci pour toutes vos indications, c’est interressant et j’ai appris beaucoup de chose. Vos photos sont superbes.

Comments are closed.